L'hadan fête ses 15 ans en revenant sur 15 faits marquants de son histoire.

ÉDITO

Depuis 15 ans, avec une intensité plus ou moins forte, mais sans relâche, nous avons construit l’HADAN :

  • Efforts constants pour améliorer la Qualité et la Sécurité des soins auprès des patients,
  • Démarches régulières pour informer et obtenir la confiance des prescripteurs,
  • Incitations permanentes pour que chacun puisse s’épanouir dans son métier.

L’histoire est loin d’être terminée, car le présent fécondé par le passé engendre l’avenir. Oui, il nous a fallu de la modestie pour surmonter les difficultés, les anicroches et les erreurs. Oui, nous pouvons être fiers du travail accompli et nous pouvons continuer à inventer et rendre possible l’avenir, fidèles à nos valeurs.

A travers une «ribambelle» d’événements survenus depuis sa création, l’HADAN montre une trajectoire qui a du sens. Chacun y a sa place et ses mérites. Il vous appartient de diffuser ce document autour de vous en famille et dans le milieu professionnel.

Professeur François GUILLEMIN

Président de l’HADAN

Cette édition est à l’initiative du Professeur François GUILLEMIN qui nous a quitté bien trop rapidement le 24 Décembre dernier. La culture et les valeurs qu’il a insufflées à l’HADAN resteront le fil rouge de nos futurs projets.

1. La fondation de l'HADAN

Association à but non lucratif, conforme aux dispositions de la loi 1901, l’HADAN s’est alors fixé pour mission de proposer une alternative à l’Hospitalisation traditionnelle en établissement hospitalier. Sur prescription médicale, elle permet d’assurer au domicile du malade des soins complexes avec accord du médecin traitant et du patient bien sûr, en collaboration, selon les cas, avec le médecin hospitalier et tous les professionnels paramédicaux nécessaires à la prise en charge du patient. Cette prise en charge en soin garantit la sécurité et la qualité de l’hôpital.

Après plusieurs mois de débats et de concertations, il a été créé en 2004 une association intitulée Hospitalisation A Domicile de l’Agglomération Nancéienne (HADAN). Les objectifs de soins délivrés au patient, à son domicile, étaient ceux préconisés par le Ministère de la Santé et rappelés régulièrement par la FNEHAD (Fédération Nationale des Etablissements d’Hospitalisation A Domicile). Fédération créée en 1973 et présidée par le Docteur Pierre-Jean COUSTEIX jusqu’en 2006.

L’HADAN s’est donc constituée en établissement sanitaire par la volonté de trois membres fondateurs :

  • Le CHRU de Nancy, établissement public de santé ;
  • Le Centre anticancéreux Alexis Vautrin, actuellement ICL, établissement de santé participant au service public ;
  • La polyclinique de Gentilly, établissement privé de santé.

A cette époque, une capacité initiale de 50 places a été attribuée à l’HADAN par l’ARH en Mai 2004 et c’est en Juillet 2005 que nous avons été autorisés à gérer une activité de médecine en hospitalisation à domicile.

Le siège de l’Association étant situé à Vandœuvre (54500) au 17 rue du Bois de la Champelle. Cette activité de médecine n’a été possible qu’avec la participation engagée des médecins traitants qui en coopération avec l’équipe soignante de l’HADAN assuraient le suivi des patients soignés à domicile. Un projet thérapeutique commun était établi pour chaque patient.

En février 2006, une inauguration officielle de l’HADAN a lieu à la Faculté de Médecine de Nancy en présence du Docteur P. J. COUSTEIX, Président de la FNEHAD, du Maire de Nancy André ROSSINOT Président du CA du CHRU, des directeurs des établissements fondateurs. Cette inauguration a pour but de faire connaitre l’HADAN à tous les médecins hospitaliers et à tous les médecins généralistes libéraux de l’ag- glomération, invités à cette manifestation.

L’activité de soins, modeste au début, se développe progressivement autour d’une petite équipe composée d’un médecin coordonnateur et d’une infirmière coordinatrice, s’y consacrant avec énergie. Le service rendu aux patients est désormais parfaitement reconnu par les médecins hospitaliers, les médecins libéraux et les patients eux-mêmes. La qualité des soins délivrés au domicile par l’équipe soignante de l’HADAN est particulièrement appréciée. L’expertise technique, l’empathie, le dévouement, le suivi continu sont reconnus par le patient et son entourage. La permanence des soins 24h/24 7j/7 apporte une confiance essentielle aux malades et aux familles.

Président de cette belle structure de 2004 à 2013, je passais le « flambeau » à mon collègue et ami le Professeur François GUILLEMIN, président depuis cette date. Le décès prématuré de cet homme d’exception en décembre 2020, nous laisse orphelin de l’homme mais pas des valeurs, de la culture et du professionnalisme qu’il a inculqué à tous. La confiance de nos prescripteurs et patients témoigne aujourd’hui de l’investissement de chacun, cette confiance est confirmée par l’accroissement de notre activité (A ce jour, l’HADAN compte 130 salariés

et soigne 250 patients par jour, rappelons qu’en 2015 nous étions 22 collaborateurs pour 70 patients par jour), nous y reviendrons plus tard.

2. Implication FNEHAD

En 2010, lors de la célébration du 5e anni- versaire de l’HADAN, une réunion organi- sée à l’Hôtel de ville de Nancy, en présence du Docteur Elisabeth HUBERT, nouvelle Présidente de la FNEHAD, permet de faire connaitre aux médecins généralistes et médecins hospitaliers l’accroissement de l’activité de l’HADAN : il a triplé !

En 2011, à la demande de la FNEHAD, l’HADAN participe à l’organisation du congrès national annuel et l’AG de la FNEHAD. Ce rassemblement national accueille les représentants de toutes les HAD de France, territoire métropolitain et outre-mer. Le Palais des Congrès, les salons de l’Hôtel de ville reçoivent les congressistes. L’HADAN est reconnue comme une structure dynamique en plein développement.

L’HADAN participe aux travaux de la FNEHAD.

Nos nombreux recrutements d’aides-soi- gnantes, d’infirmières, de kinésithérapeutes et ergothérapeutes, d’assistante sociale, de psy- chologues, d’agents administratifs déterminent un besoin de formation important. La FNEHAD nous accompagne pleinement dans ce plan de formation grâce à son expertise HAD.

L’HADAN est membre du conseil d’administra- tion de la FNEHAD et délégué Régional adjoint.

Par ailleurs, de nombreux professionnels de l’HADAN participent également aux expérimen- tations, ainsi qu’aux commissions médecins coordonnateurs (Présidence HADAN) et com- missions Psychologues.

Logo construire hospitalisation

3. La certification

La certification est une étape clé dans la vie de l’HADAN, la 1ère a été une aventure vers l’inconnu, la 2nde un plaisir de reconnaissance du travail de chacun, la 3ème sera une évidence pour tous !

 

En 2007 l’HADAN s’est officiellement engagée dans une démarche d’amélioration continue. Un an après, c’est une demande de certification auprès de la Haute Autorité de Santé que l’HADAN a faite. Ainsi, en tant qu’établissement de santé, il nous fallait répondre aux exigences d’un manuel de certification réparties en près de 70 critères d’évaluation, 13 pratiques éligibles prioritaires, et des centaines d’indicateurs !

 

C’est donc avec joie que l’équipe de l’HADAN a été préparée à la visite d’évaluation de la HAS. Son livre de chevet, le manuel v.2007 ! Après prise de connaissance et traduction, l’équipe a travaillé sur l’auto-évaluation : 1er outil à transmettre à la HAS avant visite. Un beau travail d’analyse de nos pratiques : de longs échanges productifs ont mené à la définition et au déploiement d’un plan d’actions global d’améliorations.

Motivés par ces changements, nous étions prêts pour la visite des experts visiteurs…avant d’apprendre que la HAS, en constante évolution également avait mis à jour son référentiel et que nous serions évalués sur la version v.2010…!! Vivre sa 1ere certification, un vrai challenge !

 

Ainsi, après une belle préparation en équipe de plusieurs mois, et un peu d’angoisses pour
ce nouvel exercice, voilà le jour de l’arrivée des experts-visiteurs, le 4 octobre 2011 ! 4 jours d’évaluation, d’audits et d’interviews. 4 jours avec parfois des incompréhensions de la part des experts visiteurs, de sérieuses argumentations, quelques larmes et au final, un verdict qui tombe : l’HADAN est certifiée sans réserve, ce qui est rare, avec une seule recommandation ! Belle réussite, l’HADAN a été l’une des 1eres HAD certifiée v.2010 !

Alors s’en sont suivies : des améliorations afin de se conformer encore davantage aux critères de la Haute Autorité de Santé, une réévaluation par la HAS de notre plan d’actions et c’est
ainsi qu’en février 2013, nous sommes certifiés sans plus aucune recommandation. Quelle
fierté !!

Puis est arrivée, la nouvelle itération de certification, la version v.2014 avec ses méthodes d’évaluation dont les noms ne parlaient qu’aux experts de la qualité : «patient traceur», «audit processus», «compte qualité «…mais fort de notre vraie et solide démarche d’amélioration, c’est naturellement que nous avons su nous y adapter.

2e visite des experts visiteurs en février 2016. Résultat, l’HADAN est l’une des 1ères HAD certifiées v. 2014 en 2016, avec le plus haut niveau de certification possible, une cotation A ! Depuis, nos 2 comptes qualité intermédiaires ont été transmis à la HAS pour le suivi de notre démarche. Ils démontrent notre engagement quotidien à nous questionner sur nos pratiques et à nous améliorer sans cesse, avec un travail d’équipe qui n’est plus à démontrer.

Ces bons résultats sont le fruit de la mise en place à l’HADAN d’un réel management par l’amélioration continue. La certification v.2014 est acquise pour 6 ans… Tic-tac, tic, tac… c’est bientôt reparti !!! Nous voilà donc en pleine étude de la nouvelle itération V.2020 et ses nouvelles méthodes d’évaluations, pour une visite des experts HAS en 2022 !

Audrey ANGSTER

Directrice adjointe

4. L'organisation des soins par filière médicale

Plus qu’une nécessité, une évidence. Le développement exponentiel de l’activité ces dernières années nous a contraints à réfléchir nos organisations.

Rien de réellement planifié, les filières médicales se sont imposées à nous comme un impératif.

La motivation première est celle de vouloir positionner face à nos prescripteurs des interlocuteurs formés à la spécialité partagée.

Soigner en utilisant un langage commun, des connaissances communes permet de créer un véritable climat de confiance et d’élaborer un projet de soins coconstruit garantissant un suivi optimisé à nos patients.

La formalisation de cette offre de soins par filières a contribué à la responsabilisation des médecins coordonnateurs et par là même au développement de leur domaine d’activité.
Chaque jour, ils s’évertuent à pérenniser leurs filières. Exerçant au plus près des spécialistes, ils peuvent alors plus facilement identifier les perspectives d’avenir, les synergies existantes ou les activités connexes à créer.

Véritable porte-drapeau de leur spécialité, les médecins coordonnateurs entrainent dans
leur sillage l’ensemble des collaborateurs de l’HADAN.

Actuellement l’HADAN compte pas moins de 7 spécialités : l’obstétrique, les plaies et cicatrisation, les soins palliatifs/soins de support, la rééducation, l’hématologie/chimiothérapie, la pédiatrie ainsi que la nutrition. D’autres projets sont sans cesse à l’étude, l’HADAN, à travers son management, reprend pour elle cet
adage : ”une entreprise qui n’innove pas c’est une entreprise qui meurt”.

Cécile DI SANTOLO

Médecin coordonnateur, Présidente de CME

5. CRÉATION D’UN DIU (DIPLÔME INTER UNIVERSITAIRE) ET LIEU DE STAGE

La création d’un DIU de formation des professionnels en HAD est proposée par l’HADAN, ce projet est accepté par la faculté de médecine et l’université de Lorraine.

Des médecins, infirmières, responsables administratifs s’inscrivent régulièrement à ce diplôme interuniversitaire qui, par la suite, réalisera avec la faculté de Paris-Versailles-Saint Quentin un diplôme commun. Les enseignants de ce diplôme, experts nationaux dans différentes disciplines, transmettent aux apprenants les rouages de fonctionnement d’une HAD, qu’elle soit associative, publique ou privée.

L’HADAN est reconnue par la faculté de médecine, les hôpitaux habilités, l’ARH, devenue ARS (Agence Régionale de Santé) comme terrain de stage pour les internes du 3ème cycle de médecine générale.

Très vite des candidats effectuent leur stage à l’HADAN, intéressés par cette nouvelle offre de soins.

Professeur Gilbert THIBAUT

1er Président de l’HADAN

6. Réunions des médecins HAD de Lorraine

« On se croisait à des réunions ou d’autres manifestions mais on ne se connaissait pas.

Les rencontres ont débuté en septembre 2016. Le but premier était de faire connaissance, de connaitre plus les HAD voisines, leur fonctionnement, leurs spécificités.

Dans un deuxième temps, nous avons partagé nos interrogations, nos problématiques mais aussi les solutions que certains avaient mises en place.

Et maintenant, ces réunions s’organisent autour d’une thématique que nous travaillons
ensemble. Chacun apporte ses connaissances, son point de vue, son expérience. Il en résulte
un travail collectif, une montée en compétence des HAD et une harmonisation des pratiques.

Se rencontrer était l’objectif premier ; discuter, partager, harmoniser nos pratiques et se soutenir voilà ce qu’on a trouvé »

Cécile DI SANTOLO

Médecin coordonnateur, Présidente de CME

7. Seuil de 100 patients par jour

Le 29 février 2016, l’HADAN prenait en charge pour la première fois plus de 100
patients par jour (103 plus exactement !).

Le seuil des 100 patients, la symbolique est forte. Prendre en charge 100 patients c’était un cap important pour une HAD autonome créée et portée par un trio d’établissements prestigieux.

C’est important car c’est le reflet de la confiance accordée par nos collègues. Cette confiance nous l’avons gagnée jour après jour, prise en charge après prise en charge depuis 2005. C’est le fruit de notre travail quotidien, de notre professionnalisme, de notre sérieux.

Cependant, une fois ce seuil atteint, dans notre quotidien rien n’a changé : la même attention dans les soins, la même volonté de donner le meilleur pour les patients et leurs aidants, le même esprit au sein de l’équipe de l’HADAN et cela pour plus de patients.

A l’HADAN, nous sommes tous très soucieux de la qualité et de la sécurité des prises en charge que nous organisons au domicile des patients. Nous sommes et resterons vigilants à ne pas perdre cet état d’esprit afin de permettre le retour d’encore plus de patients fragiles et complexes au sein de leur lieu de vie.

Le 25 mars 2020 nous franchissions le cap des 200 patients par jour.

Cécile DI SANTOLO

Médecin coordonnateur, Présidente de CME

8. Etude nationale des coûts

De par son expérience, son professionnalisme et sa qualité de données transmises, l’HADAN est depuis 2018 « référent ENC National HAD ». Pour l’HADAN, faire partie de cette étude ENC, renforce les liens avec les décideurs et fédère les équipes en interne, en nous permettant de revoir nos processus et modes de fonctionnement.

L’ENC « Étude Nationale de Coûts » est une enquête annuelle à méthodologie commune appliquée dans les établissements de santé publics et privés en MCO « Médecine Chirurgie Obstétrique », SSR « Soins de Suite et de Réadaptation » et HAD « Hospitalisation A Domicile », menée par l’ATIH « Agence Technique de l’Information sur l’Hospitalisation ».

Elle a pour objectifs :
• De produire et comparer des référentiels de coûts ou des valeurs nationales de coûts
• Permettre aux établissements de situer leurs propres coûts
• Déterminer au niveau national les tarifs des recettes hospitalières.

L’ATIH utilise également ces informations pour ses travaux de classification et d’évolution des modèles de financement.

C’est à ce titre et dans une démarche de mise en place de la comptabilité analytique que l’HADAN a décidé de postuler en 2012 et a été retenue.

Aujourd’hui, nous sommes en 8e « campagne », nous poursuivons et nous affinons nos données avec notamment l’intégration du site de Joeuf.

Julie MARJOLLET

Directrice financière

9. Achat du bâtiment

22 mars 2005, en ce temps-là, l’HADAN avait 2 ans… L’HADAN occupait uniquement 250 m² au rdc du « 17 » soit uniquement sa partie droite. Le 1er aout 2016, nous louons l’ensemble du bâtiment (rdc et 1er étage) soit 921.29m². Le 3 septembre 2018, l’HADAN s’est rendu acquéreur du bâtiment, du terrain et du parking du « 17 » rue du bois de la champelle.

A ce jour, en novembre 2020, l’HADAN exploite :

• 347 m² rdc du 14 rue du bois de la Champelle
• 921 m² au 17 rue du bois de la Champelle
• 805 m² à Fléville
• 250 m² à Joeuf

Soit plus de 2 300m² de bureau sans compter les parkings et autres dépendances.

2005 = 250 m² g 2020 = 2 300 m²

C’est ce que l’on peut appeler une belle progression !
Sur Vandoeuvre, notre situation géographique est, de plus, idéale ; à proximité de nos fondateurs, CHRUN, ICL et non loin de Gentilly grâce à une bretelle d’autoroute toute proche et fort pratique.

L’avenir de l’emplacement est prometteur, en effet il fait partie du technopôle Nancy Brabois et ainsi du Technopole Henri Poincaré.

Didier REVERDY

Directeur

10. CRÉATION DU SERVICE RH ET DU SERVICE COMMUNICATION

Le service Ressources Humaines au sein de l’HADAN s’est développé avec l’accroissement
de l’activité de l’Association.

Passé de 22 à 130 salariés en 5 ans nécessite de structurer le service qui se compose aujourd’hui d’une apprentie RRH, d’une assistante RH/Paie, et d’une Responsable RH.

Les ressources humaines au quotidien est un travail avant tout d’équipe qui couvre notamment plusieurs activités : la gestion des ressources humaines (de l’embauche au départ du salarié), la paie, le recrutement, la formation. Il faut naturellement veiller à la bonne application des textes juridiques et contribuer notamment à une organisation de travail efficiente (développer les compétences, recruter de nouveaux talents, gérer les relations sociales) tout en veillant au respect de l’équilibre professionnel et personnel de chacun.

Le bien-être des salariés est inscrit comme action prioritaire dans le projet d’établissement.

En terme de communication, rappelons le contexte, l’HADAN est un établissement de
santé, l’HAD doit se faire connaitre mais ne dispose pas des moyens traditionnels,
elle ne peut ignorer le code de déontologie qui s’applique aux établissements de santé
et aux corps Médical et collaborateurs paramédicaux.

Cependant, la direction de l’HADAN, conscient des enjeux, a souhaité créer un service de communication, en dédiant une personne au poste de « chargée de communication » interne et
externe.

Dans un premier temps il a fallu mettre en place et planifier des actions de communication à mener, pour accompagner la structure dans son développement. Rappelons également que l’HAD ne peut se faire qu’avec une prescription médicale, elle doit être connue et identifiée par les prescripteurs qui sont les médecins traitants et hospitaliers.

Actuellement l’HADAN communique sur deux axes principaux qui sont le print et l’évènementiel. Une communication interne à travers la réalisation d’une gazette trimestrielle, d’un livret d’accueil, de livrets d’accompagnement et d’informations destinés aux patients et aux professionnels de santé. Une communication externe à travers l’organisation de journées de formation, des journées « référentiels de bonnes pratiques en HAD », et des journées d’échanges entre les différents professionnels de santé des territoires.

Enfin nous constatons aujourd’hui la nécessité de s’adapter aux nouvelles méthodes de communication, aux nouveaux canaux, au numérique puisque les flux remplacent progressivement les supports. Nos moyens de communication ne peuvent rester tels qu’ils sont, nous devons nous adapter, notamment avec la mise en place de notre plateforme E-learning : Learning Care.

Aujourd’hui, l’HADAN ne peut cependant pas ignorer son environnement, et pour son développement il doit informer sur ses prestations et garder son image de marque.

Sandrine LIPS

Responsable des ressources humaines

Laure FIRION

Chargée de communication

11. Nouvelle antenne à Joeuf

L’HADAN à Joeuf : une nouvelle antenne est née !
C’est en 2002 que l’HAD de Joeuf voit le jour sous l’égide de l’ASSPO, avec à l’époque une capacité de 30 lits. L’objectif poursuivi est de réduire les inégalités sur les zones dites blanches en favorisant un accès homogène à l’HAD sur le territoire de Briey et son bassin de population.

En 2007, l’activité obstétricale débute avec le suivi en post-partum dans un premier temps puis, en 2009, le suivi ante-partum.

Appelé en mai 2018, dans un premier temps pour assurer la coordination médicale, l’HADAN, après accord des deux conseils d’administration un an plus tard reprend l’autorisation détenue jusque là par l’ASSPO.

Depuis, cette antenne n’a eu de cesse de se développer à la faveur non seulement des décisions stratégiques de la Direction mais aussi grâce à l’ensemble des collaborateurs sur place avec le soutien des équipes de Vandoeuvre. Le succès collectif est celui d’être parvenu à modéliser l’outil HAD à la manière HADAN sur ce territoire.

Cette réussite de modélisation, bien qu’intervenant dans un secteur « rural » presque inconnu jusqu’à présent, démontre la capacité de l’HADAN à adapter ses process déjà reconnus et éprouvés tout en conservant et en transférant sa culture et ses valeurs.

Cette offre de soins prend en charge actuellement 40 patients par jour.

Quelle belle aventure !

Christelle LOPEZ

Directrice des soins

12. LES RÉFÉRENTIELS

Un des points clés dans l’évolution de l’HADAN est sans hésiter la création des référentiels de bonnes pratiques en HAD. Alliant partenariats, expertise, parcours patient, benchmarking, rencontres, échanges, formations et dans le futur un label HADAN, ces référentiels sont une activité à part entière de l’HADAN et vise à coordonner les professionnels du Grand Est autour de thématiques communes pour harmoniser nos pratiques.

Sous l’impulsion et la volonté du Professeur François GUILLEMIN de créer des référentiels
sur l’exemple de ceux largement connus du Réseau Régional de Cancérologie, l’idée était de
fournir aux professionnels d’HAD des référentiels présentant l’état de l’art modélisable sur un sujet donné afin d’harmoniser les pratiques en HAD.

Deux thématiques ont d’abord émergé : la chimiothérapie à domicile en hématologie, et la prévention des infections associées aux soins.

Deux thématiques, deux approches, mais au final une seule méthode formalisée : un coordonnateur, un groupe de travail pluridisciplinaire et régional, un groupe de relecture et après une validation commune, une large diffusion au minimum par colloque avec présentation et formation.

Coordonnés par notre présidente de CME, les référentiels en hématologie ont été élaborés via le groupe de travail des médecins d’HAD de Lorraine, élargis aux experts des réseaux ONCOLOR et HEMATOLIM et aux spécialistes des hôpitaux de la région. Ces référentiels portent sur la sécurisation des parcours chimiothérapies en HAD. C’est ainsi qu’au bout de 11 mois d’échanges, sur la base de nos parcours patient, le référentiel a été validé le 02/10/18 et qu’un an après, le 15/10/19 a eu lieu la journée d’appropriation de ces référentiels médicaux.

Coordonné par notre Directrice Adjointe, c’est le référentiel régional Prévention des Infections Associées aux Soins qui a été élaboré par un groupe pluridisciplinaire réunissant 27 professionnels de la ville et de l’hôpital du Grand Est, autour d’un comité de pilotage composé des experts de QUALILOR SANTE, ONCOLOR et le C-PIAS. C’est ainsi qu’à l’issue de 11 mois de travail acharné, le référentiel a été validé le 17/09/18, suivi 4 mois après, de la 1ère journée référentiels de l’HADAN alliant présentation du référentiel et ateliers de formations à destination des professionnels d’HAD, mais aussi de la
ville et de l’hôpital.

Une belle journée, réalisée au Centre Prouvé de Nancy le 1er février 2019 et organisée en interne tel de vrais professionnels de la communication !

C’est ainsi que fièrement nous avons accueillis et formés plus de 56 professionnels de professions et d’horizons bien variés : infirmiers, cadres de santé, médecins, pharmaciens, hygiénistes ; de ville, de l’hôpital conventionnel et des HAD.
Coordonner les prises en charge en HAD fait partie de notre métier, coordonner les professionnels du Grand Est autour de thématiques communes pour harmoniser nos pratiques également !

S’en sont suivies les rédactions de référentiels en obstétrique validés le 27/06/19 avec une journée régionale le 04/07/2019, en soins palliatifs SPCMD validé le 01/10/19 avec une journée de présentation le 15/11/2019. Et bien d’autres référentiels à venir…

Audrey ANGSTER

Directrice Adjointe

13. CRÉATION DE LA PLATEFORME E-LEARNING

L’HADAN se diversifie en créant sa propre plateforme e-learning : Learning-Care.

Développée par Simply-soft, elle permettra dans un premier temps, le partage et la diffusion de nos référentiels de bonnes pratiques aux HAD et professionnels de santé du Grand Est. Dans un second temps, de se positionner comme organisme de formation spécialisé dans le e-learning sanitaire en HAD. La première formation mise en ligne via cette plateforme portera sur la gestion des DASRIA en HAD, le 6ème référentiel proposé par l’HADAN actuellement en cours de rédaction. Cette plateforme rassemblera plusieurs modules dans des formats divers et variés : cours théoriques, fiches reflexes, vidéos. Une solution efficace, ludique, qui sera également utilisée pour la formation en interne : l’accueil des arrivants, les notes et informations RH, l’utilisation des logiciels, etc…

Cette plateforme sera ensuite dédiée à un public beaucoup plus large de professionnels de santé comme les libéraux et les partenaires, toujours dans le même but : le partage et la mutualisation des bonnes pratiques en HAD.

Laure FIRION

Chargée de communication

14. HADAN LOGISTIQUE

L’HADAN se lance dans un nouveau métier et devient son propre prestataire de matériel
médical.

L’idée de devenir notre propre prestataire, nous lancer dans un nouveau métier !

1er objectif : Programmer et/ ou planifier le travail des équipes soignantes : Programmer et planifier « le plus possible » compte tenu de la nature même des spécificités HAD, c’est une réelle difficulté.

2e objectif : La gestion des récupérations, L’HAD est invasive chez le patient, et nous devons veiller à limiter les intervenants se déplaçant à domicile ainsi faciliter les « récupérations » de matériel.

3e objectif : Les stocks au chevet du patient La maitrise par notre personnel des livraisons des consommables sur place devrait rationnaliser ces commandes.

4e objectif : Le manque de bureaux au « 17 ». Si les obligations liées au COVID sur la distanciation ont accélérées nos besoins en m², rappelons que nous sommes propriétaire du 17 pour 950 m² et que nous louons au 14, 350 m² et 250 m² à Joeuf.

Le départ du service logistique vers de nouveaux locaux situés à Fléville est indispensable. La Localisation et l’aménagement se font selon des prérequis incontournables, C’est un nouveau métier, avec des nouvelles contraintes, des nouvelles professions, de nouveaux logiciels métiers, de nouveaux véhicules utilitaires, une nouvelle façon de voir, parfois très loin du monde de la santé quelque peu sclérosé sur
son Art. Nous avons fait appel pour nous accompagner à une personne ayant déjà effectué cette mission. Mr Jean Claude LAFFAILLE, qui a su nous remettre en question en nous ouvrant d’autres horizons, accompagné d’un chef d’équipe et la mise en place de 4 services : Récupération, livraison, préparation, maintenance. Le tout représentant bientôt 9 collaborateurs Un autre objectif de cette création est d’offrir à nos patients une qualité de service que l’on ne retrouve pas ailleurs, caractérisé par la conscience de notre équipe de rendre plus qu’un service mais un réel accompagnement dans le PRENDRE SOIN de la personne, d’individus dans la prise en compte de leur unicité.

Didier REVERDY

Directeur

15. L'HADAN AUJOURD'HUI C'EST

Une travail d’équipe

”Une chaîne n’a que la force de son maillon le plus faible”